Les massacres de septembre, introduction

Certains savaient ce qui allait arriver … d’autres en étaient parfaitement ignorants. Certains ont fait la paix avec Dieu et ont pardonné à leurs ennemis, tandis que d’autres sont devenus fous de peur.

En septembre 1792, des tueurs à gages ont envahi les prisons de Paris et sauvagement et brutalement massacré les prisonniers. Les meurtriers, les voleurs et les violeurs n’étaient pas les prisonniers, c’étaient eux les bourreaux.

Cherchant à éliminer rapidement leurs ennemis, les radicaux, après avoir pris la Commune de Paris et le gouvernement national le 10 août, ont rapidement commencé à remplir les prisons avec des membres du clergé, des aristocrates, des familles des émigrés, tous ceux qui pourraient éventuellement être un défi à leur autorité autoproclamée. Soucieux de consolider leur pouvoir, les insurgés qui avaient détrôné le Roi trois semaines plus tôt, recherchaient par la terreur à étendre leur emprise sur la ville et de là dans toute la France.

Les auteurs de cette perfidie ont cherché dès le début à imputer les massacres à un soulèvement populaire spontané. Longtemps ignorés par les historiens qui ont dès le commencement adhéré à la tyrannie de l’idéologie de la Révolution française, les massacres de septembre devraient être réexaminés. Les meurtres qui ont eu lieu la semaine du 2 septembre 1792 n’étaient pas spontanés et n’ont pas été commis par le peuple. Les massacres de septembre ont été planifiés, organisés, approuvés et signés par les dirigeants radicaux de l’Assemblée nationale et de la Commune de Paris dans une tentative de consolider leur pouvoir après la déchéance du Roi et d’étendre leur contrôle par la peur et la terreur sur toute la nation.

Traduit de l’anglais par Cali St. Just

Version anglaise Copyright 1999 Armand St. Just

Version française Copyright 2014 Armand St. Just et Cali St. Just

Tous droits réservés

Publicités
Cet article, publié dans Armand Saint Just, France - Histoire, Les massacres de septembre, Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s