Les massacres de septembre, partie vingt-trois

En annonçant la mort de la princesse de Lamballe, le Times de Londres a rapporté: Les circonstances qui ont conduit à sa mort étaient d’une atrocité à faire frémir l’humanité, et que la décence nous interdit de répéter».1 Quand ils l’ont amenée à l’extérieur, elle «reçut derrière la tête un coup de sabre qui fit jaillir son sang».2 Entouré d’une populace ivre et folle, elle a été soumise à des insultes obscènes,3 pendant que ses meurtriers l’ont traînée «jusqu’à un énorme monceau de cadavres entassés dans la rue Saint-Antoine; là, on l’obligea de se mettre à genoux, de baiser, à plusieurs reprises, ces corps nus et sanglans».4 Ensuite, ses bourreaux «qui la soutenaient la firent marcher sur des cadavres. Elle s’évanouissait à chaque instant, mais lorsqu’elle eût entièrement perdu connaissance on l’acheva à coup de piques, sur un tas de corps morts. On la dépouilla de ses vêtements et on l’exposa nue aux insultes de la populace».5 Les indécences qui ont été commises sur son corps mort sont au-delà de la compréhension humaine. Sa tête a été coupée,6 ainsi que ses seins;7 «ses entrailles et son cœur arrachés»;8 elle a été violée à plusieurs reprises post-mortem;9 des femmes vulgaires «s’étaient amusées à se faire des ceintures de ses entrailles».10 «Tout ce que la férocité peut produire de plus horrible et de plus froidement cruel fut exercé sur madame de Lamballe …. Lorsque madame de Lamballe fut mutilée de cent manières différentes, lorsque les assassins se furent partagé les morceaux sanglants de son corps, l’un de ces monstres lui coupa la partie virginale et s’en fit des moustaches».11 Ils n’avaient pas terminé …

Notes:

1Times (Londres), le 10 septembre 1792.

2Joseph Thomas Anne d’Espinchal, Journal of the Comte d’Espinchal during the Emigration (London: Chapman and Hall, Ltd., 1912), 378.

3Times (Londres), le 10 septembre 1792.

4Charles Elie de Ferrières, Mémoires du marquis de Ferrières, 3 vols. (Paris: Baudouin frères, 1822), 3:235.

5Espinchal, Journal, 378.

6Ferrières, Mémoires, 3:235; Espinchal, Journal, 378; Mercier, «Nouveau Tableau de Paris», M. F. Barrière, ed., Mémoires sur les journées de septembre 1792 (Paris: Firmin-Didot, 1881), 253.

7Mercier, «Nouveau Tableau de Paris», Mémoires sur les journées, 253.

8Times (Londres), le 10 septembre 1792; Ferrières, Mémoires, 3:235; Mercier, «Nouveau Tableau de Paris», Mémoires sur les journées, 253.

9Paul Girault de Coursac et Pierrette Girault de Coursac, Septembre 1792: la mort organisée (Paris: F.-X. De Guibert, 1994), 74.

10Joseph Weber, Mémoires de Weber, concernant Marie-Antoinette, archiduchesse d’Autriche et reine de France et de Navarre, 2 vols. (Paris: Baudouin frères, 1822), 2:349.

11Mercier, «Nouveau Tableau de Paris», Mémoires sur les journées, 253.

Traduit de l’anglais par Cali St. Just

Version anglaise Copyright 1999 Armand St. Just

Version française Copyright 2014 Armand St. Just et Cali St. Just

Tous droits réservés

Publicités
Cet article, publié dans Armand Saint Just, France - Histoire, Les massacres de septembre, Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s